Actualités

 6 ...  

Formation "Psychomotricité et cliniques actuelles" : quid 2020 ?

Le 11 octobre 2019

Suite à de nombreux mails de psychomotriciens ces derniers jours, nous vous précisons que la formation "Psychomotricité et cliniques actuelles" n'est pas reconduite en 2020, elle sera remplacée par la formation :

" Psychomotricité : un bilan et après ? "

Formation :

  • qui aura lieu sensiblement aux mêmes dates : fin novembre 2020 : Du mercredi 18 au samedi 21 novembre 2020,
  • qui sera animée par la même équipe de formateurs psychomotriciens : Géraldine FOREST, Anne-Marie LATOUR, Monique PERRIER-GENAS et Marc RODRIGUEZ,
  • dont un contenu est modifié, avec pour angle d'approche la question de l'outil "bilan ",
  • mais la réflexion clinique, nourrie des apports théoriques des formateurs, sera proche de celle proposée cette année, plus centrée sur la problématique des "cliniques actuelles" : toutes deux ayant la même question de fond, à savoir celle du soin psychomoteur

► Nous nous permettons de vous conseiller à ce sujet un article très intéressant et ô combien  toujours d'actualité :

 

 

 



Parution d'un livre de Monique BUSQUET

Le 08 octobre 2019

 

Présentation de l'ouvrage par Monique BUSQUET, Formatrice à S'Pass Formation

Elle délivre les formations Le suivi du développement psychomoteur du jeune enfant et Enfants et parents en thérapie psychomotrice

Ce livre est écrit à partir de mon expérience comme psychomotricienne et formatrice. Les psychomotriciens petite enfance sont fréquemment amenés à accompagner les professionnels qui accueillent les jeunes enfants. J’ai voulu écrire un livre accessible à tous ces professionnels qui puisse leur apporter des éclairages utiles.

J’y parle des évolutions des pratiques professionnelles concernant le développement psychomoteur. J’y évoque également de façon simple les bases minimum à connaitre sur les processus de ce développement. Je parle surtout de la complexité de ces métiers, de l’engagement corporel, psychique et émotionnel qu’ils impliquent.

Une auxiliaire avec qui j'ai travaillé en crèche il y a plus de 30 ans me disait: "tu as quelque chose de spécial et quand tu nous dit quelque chose, cela nous parle et nous aide».

Il me semble que ce « quelque chose de spécial » est lié à la connaissance et à la reconnaissance de cette complexité, à un regard global sur la circulation des émotions et sur les interactions enfants/parents/professionnels/institution. Il repose aussi sur mon envie d’apporter à ces professionnels un véritable soutien.

Ce livre a donc été écrit à partir des préoccupations qu’ils ou elles m’apportent sur le terrain et en formation. Sa lecture est aussi riche pour les parents qui confient leurs enfants, afin de mieux comprendre le travail de ces professionnels de l’accueil que ce soit en accueil collectif, en accueil individuel au domicile des assistantes maternelles, ou au domicile des parents.

Bonne lecture !

 



Congrès Corps et Psyché Décembre 2019

Le 03 octobre 2019

Nous sommes heureux de vous informer de la prochaine Journée de Travail de Corps et Psyché :

" Les troubles neurodéveloppementaux à l'épreuve de la clinique "

qui aura lieu à BORDEAUX, le 6 décembre 2019

Ci-joint, le programme de la journée : /upload/files/actus-pour-site/programme-congres-cp-dec-2019.pdf



Quelques retours des stagiaires de la formation "L'apport du conte dans l'accompagnement thérapeutique des enfants et des adolecents"

Le 12 septembre 2019

Quelques photos et commentaires des stagiaires, lors de la 1ère session de la formation au conte thérapeutique, qui a eu lieu fin août :
 

      

" Une belle surprise ", Anna

" Un bon équilibre entre théorie et pratique ", Isabelle

 " Une plongée dans le monde du conte avec une mise en situation directe ", Corinne

" Intéressant et convivial " Aude

" Intérêt de la mise en pratisque directe " Maud

                 



Ennui d'aujourd'hui, l'ennui d'hier, entretien avec Sophie Marinopoulos (04:15), psychologue, psychanalyste.

Le 22 août 2019

 

Le rapport à l'ennui des parents dans la société d'aujourd'hui n'est pas le même qu'il y une trentaine d'années. En consultation, les psychologues entendent très souvent des parents se plaindre ou dire combien voir leur enfant "ne rien faire" les agace. Ils s'inquiètent également que les temps de vide soient propices aux bêtises... Les enfants se retrouvent avec des agendas de ministres dans lesquels chaque minute est rentabilisée (apprentissages scolaires, activités dirigées...).
Les enfants, peu habitués à être confrontés au vide, aux temps de rien se retrouvent en difficulté quand ils y sont malgré tout confrontés. La capacité à être seul n'étant pas acquise, ils sont pris dans une logique de consommation.  

Par le passé, les parents ne craignaient pas de renvoyer les enfants à eux-mêmes, de les laisser se débrouiller lorsque ces derniers manifestaient de l'ennui.
Dans ces interstices, ils voguaient d'une idée à une autre et au fil du temps, construisaient quelque chose, des explorations, des jeux, de nouvelles idées... et c'est sur base de ces temps que se crée toute une série de connaissances.
Ce sont les découvertes, faites par eux-mêmes, ce savoir acquis personnellement, qui donnent le goût des apprentissages. 

 


 6 ...