"S'ennuyer pour se construire", Entretien avec D.R. Dufour, philosophe, professeur en sciences de l'éducation

L'ennui est vital pour l'humain. Ces moments de vide, de rien, nous permettent d'élaborer des réponses hors de l'immédiat, qui soient à construire et différées. Pour se mettre en projet, construire un monde, savoir ce que l'on veut, un temps de manque, d'errance, de vide est nécessaire.

Si tout notre espace-temps est comblé, bouché par du faire, des objets, aucune place n'est laissée à la construction, à la projection et nous risquons d'être emportés dans une dépendance à ces objets... 

Un entretien vidéo en lien avec plusieurs de nos formations DPC psychomotricité.

Parentalité et psychomotricité : Le corps seul d'un bébé, ça n'existe pas !

Enfant(s) et parent(s) en Thérapie psychomotrice

Cette vidéo a été réalisée lors d’un entretien entre le philosophe Dany-Robert Dufour et Diane Huppert en mai 2018.

Comme nous l’explique le philosophe Dany-Robert Dufour, « je crois que s’ennuyer est un temps décisif dans l’éducation, la formation, l’assomption subjective. Parce que si tout notre espace temps est comblé par de multiples objets et que ces objets ne sont pas adéquats ; nous sommes donc lancés dans une recherche effrénée, qui va nous conduire dans une forme d’addiction à ces objets ».  

Donc, installer des lieux de vide où l’on s’ennuie, devient la condition nécessaire pour que je puisse élaborer quelque chose non pas d’une réponse immédiate mais d’une réponse à construire, différée. 

Ce sera le projet que je ferais sur ma vie, mon monde, et donc sur celui que je pourrais avoir. Ce sera donc le projet que je désirerais avoir et qui me mettra à contribution, parce que je ne ferais pas que consommer mais aussi me former. Je serais donc dans l’obligation de construire des stratégies pour construire mes objets. 

Cela passe par un temps de manque, d’errance, de troubles, où je n’ai rien. Je crois qu’il faut faire confiance au pouvoir assembleur de l’esprit comme disait Kant. En effet, pour que dans ces temps-là, l’esprit au bout d’un certain temps nous présente un temps d’imagination qui permet cette projection.

C’est autre chose que je veux et que je dois construire, l’ennui est donc décisif. Il faut des plages d’ennui pour que l’univers saturé de la marchandise soit un peu dégagé et que du champ libre soit laissé aux individus pour se projeter. 

 

Le 01 décembre 2020

< Revenir aux actualités