Actualités

1 ...  

Formation "Médiations psychocorporelles dans la thérapie avec les adolescents"

Le 13 September 2018

Bonjour,

La formation "Médiations corporelles dans la thérapie avec les adolescents" aura lieu en 2019 aux dates suivantes :

  • Module 1 : "Le corps à l'adolescence" : du jeudi 4 au samedi 6 avril 2019, à PARIS
  • Module 2 : "Les médiations thérapeutiques corporelles" : du jeudi 19 au samedi 21 septembre 2019.

Suivez ce lien pour accéder à la fiche du stage :

 

0 commentaire

Formation "Approche psychomotrice des troubles psychotiques et des T.S.A."

Le 28 August 2018

Il reste encore des places pour la formation "Approche psychomotrice des troubles psychotiques et des T.S.A." prévue du mardi 9 au jeudi 11 octobre 2018, à PARIS.

 

La formation se propose de mettre au travail les participants autour de la question de l'abord thérapeutique, dans le champs de la psychomotricité, des pathologies constirtuées par les psychoses et autismes de l'enfant. Le but poursuivi sera double :

  • Donner les outils nosographiques et psychopathologiques indispensables pour comprendre les enjeux sous-jacents à ces situations cliniques, afin d'en cerner les différences et les possibles points communs. Un soin particulier sera donné au répertoire terminologique. La question du corps se trouvera mise au premier plan, permettant ainsi de dépasser les clivages théoriques afin de s'intéresser aux particularités psychomotrices, aux problématiques affectives et aux représentations psychiques qui les accompagnent.
  • Partant de là, proposer des pistes de travail pour envisager le soin psychomoteur tel qu'il est possible de l'apporter à ces enfants, ce soin articulant nécessairement la prise en charge des troubles psychomoteurs, ainsi qu'une meilleure intégration somato-psychique au sein du développement global de ces enfants.

N'hésitez pas à vous inscrire !

Vous trouverez ci-dessous la fiche du stage :

/upload/files/2018/ychose-tsa-18/approche-ymot-troubles-ytiques-et-des-tsa-18-1017(1).pdf

0 commentaire

Comment l'enfant acquiert peu à peu la capacité d'être seul...

Le 14 August 2018

Entretien avec Claire Meersseman, psychologue clinicienne, psychothérapeute et thérapeute familiale.

Le bébé a un grand besoin d'être en relation sociale, qu'on s'occupe de lui. Dans les premières semaines de vie, une réponse rapide de ses parents à ses appels, ses besoins est nécessaire. Pour construire sa capacité à être seul, à supporter l'ennui, il aura besoin de s'appuyer sur la qualit de la relation, sur la confiance qu'il a dans les adultes.

Sa maman ou son papa qui lui dit "Oui, j'arrive, je prépare ton biberon" d'une voix apaisante, son doudou... vont permettre au bébé de supporter l'attente puis l'absence.

Si le bébé est confronté régulièrement à l'absence de réponse, le vide devient angoissant. Les moments de solitude risquent alors de rappeler sans cesse à l'enfant cette angoisse primitive.

Pour aller plus loin, découvrez le chapitre "La capacité d'être seul", extrait du Temps d'Arrêt, "Les trésors de l'ennui" de Sophie Marinopoulos.

0 commentaire

"S'ennuyer pour se construire", Entretien avec D.R. Dufour, philosophe, professeur en sciences de l'éducaion

Le 07 August 2018

L'ennui est vital pour l'humain. Ces moments de vide, de rien,nous permettent d'élaborer des réponses, hors de l'immédiat, qui soient à construire, différées. Pour se mettre en projet, construire un monde, savoir ce que l'on veut, un temps de manque, d'errance, de vide est nécessaire.

Si tout notre espace-temps est comblé, bouché par du faire, des objets, aucune place n'est laissée à la construction, à la projection et nous risquons d'être emportés dans une dépendance à ces objets...

 

0 commentaire

Formation "Graphomotricité : Les troubles graphomoteurs" Module 2 Juin 2018

Le 13 July 2018

La formation vient de se terminer...

Quelques retours des stagiaires à vous faire partager :

"J'ai apprécié la qualité du travail clinique et les apports théoriques, ainsi que les idées d'outils à utiliser avec les enfants" Corinne

" J'ai acquis une meilleure connaissance des outils d'évalution, je peux replacer maintenant les troubles graphomoteurs dans une problématique psychocorporelle plus globale" Coralie

"J'ai apprécié les expérimentations autour du graphisme et des outils, ainsi que les temps cliniques" Marie-Anne

" J'ai apprécié la bonne dynamique du groupe et la bonne articulation avec le module 1" Gaëlle

"J'ai maintenant des pistes de réflexion concernant les troubles graphomoteurs et la mise en perspective de l'ensemble des capacités psychomotrices de la personne concernée" Olivier

 

                 

 

0 commentaire

1 ...