Actualités

  ... 16 ...  

Le bébé apprend son corps par le toucher de son parent, entretien avec Ayala Borghini, docteur en psychologie

Le 03 avril 2019

Le toucher fait appel à toute une série de mécanismes tels que le tact. Lorsque l'on touche quelqu'un, on est à l'écoute de sa réponse, de sa manière de réagir, pour s'ajuster en fonction de la singularité de l'autre. Toucher c'est considérer l'autre comme un sujet. 

Lorsqu'un enfant est pris dans les bras, qu'il est touché, il apprend les limites de son corps et apprend à découvrir l'autre. Mais plus que la dimension corporelle, en touchant le bébé, on le reconnait comme un individu. Petit à petit, le parent observe comment le bébé réagit à son approche, et en fonction il s'adapte et adapte son toucher aux besoins propres de ce bébé-là, à ce moment-là. Par le toucher, le bébé construit petit à petit sa subjectivité.  

Cette vidéo a été réalisée à l'occasion du Colloque "Soins, corps & langages" organisé les 15,16 et 17 novembre 2018 par l'ARIP

 
Une vidéo très interréssante qui évoque le toucher et le développement psychomoteur de l'enfant, des aspects importants du développement du bébé qui sont évoqués dans notre formation du suivi du développement psychomoteur du bébé et du jeune enfant.


Le toucher, premier organisateur du monde, entretien avec Régine Prat, psychologue, psychanalyste

Le 02 avril 2019

Le toucher est le premier organisateur de la vie pour le bébé (déjà in utero) : être en contact - perdre le contact. Ce fil rouge, ce mouvement d'aller et venue qui se joue à travers nos 5 sens, organise tout au long de la vie notre rapport au monde.

Déjà in utero le bébé va entendre les bruits de l'intérieur et ceux qui lui proviennent de dehors... et garde trace de ces expériences. Par exemple, à la naissance, il préférera les voix familières à celles d'inconnus. 

Cette vidéo a été réalisée à l'occasion du Colloque "Soins, corps & langages" organisé les 15,16 et 17 novembre 2018 par l'ARIP



Ecrans et hyperactivité, entretien avec Patricia Baguet, pédopsychiatre

Le 04 février 2019

Des études ont montré que les écrans provoquaient une agitation psychique en particulier chez les jeunes enfants. En effet, ils n'ont pas encore l'équipement neurologique nécessaire pour résister au trop plein de stimulations générées. Et cela, peu importe le contenu. Il est donc vivement conseillé de ne pas mettre les enfants de moins de 3 ans devant un écran. Par la suite, leut utilisation sera progressive, toujours accompagnée et adaptée à l'âge de l'enfant.

Sans diaboliser les écrans, qui font désormais partie du quotidien, continuer de privilégier pour l'enfant les jeux, les livres et les histoires racontées... qui invitent à la relation avec un autre, avec qui il peut échanger, parler, partager...

 

 


 



Régresser pour grandir, Entretien avec Sophie Marinopoulos, psychologue, psychanalyste

Le 06 décembre 2018

Le développement de l'enfant passe par des phases de régression qui traduisent, non pas une involution, mais la nécessité pour lui de faire un retour en arrière pour mieux aller de l'avant.

Reprendre appui sur ce qui lui est connu et familier permet à l'enfant de traverser de moments d'angoisse, de tension... Ainsi, à l'occasion de la naissance d'un petit frère par exemple, l'aîné va réinvestir un jeu, un jouet de tout petit qui va le rassurer...

 

Eégres


Retours d'une formation intra-muros : " Les intégrations psychocorporelles et le travail en pataugeoire "

Le 09 novembre 2018

Cette formation a eu fin octobre dans un I.M.E. de la région Nord, voici quelques retours des stagiaires :

" J'ai compris le positionnement que doit avoir le soignant lors des séances de pataugeoire et le rappel des axes de travail va m'aider dans l'analyse de mes observations, et dans la rédaction " Amélie

" J'ai apprécié les points théoriques, toujours étayés par des exemples concrets " Isabelle

" C'est une chance de faire cette formation ! J'ai reçu un éclairage pertinent sur la mise en pratique, des connaissances théoriques et des pistes concrètes de travail " Pauline

" Je pourrai appliquer ce que j'ai appris lors de cette formation à la pataugeoire, en salle de psychomotricité également. L'analyse de cas cliniques a permis un éclairage sur certains comportements des jeunes et leurs émotions, et de ce fait, comment les accompagner le plus justement possible " Anne-Laure

 



  ... 16 ...