Comment articuler besoin d’intimité et apprentissage de la capacité « à être seul » en contexte de confinement ?

Un entretien avec Pierre Delion (06:42), pédopsychiatre, dans le contexte du Covid-19. 

Lorsque la maison, l'appartement familial devient l'unique lieu de vie d'une famille, que ce lieu fait office de bureau, d'école, de centre sportif... le partage de l'espace peut véritablement devenir un problème. Comment parvenir à nouer, articuler l'intimité et le collectif ? La ritualisation du temps de la journée, ainsi que de l'espace va permettre à chacun, et en particulier aux enfants, de s'organiser. 

De petits moments ritualisés tels qu'une lecture silencieuse chacun sur son lit après le diner permettra à chacun, même si l'espace est partagé, de se plonger dans sa propre histoire, de se créer ses propres images. Mais aussi, partager à tour de rôle un espace extérieur, prendre un bain ou une douche, sont des moments qui permettent de s'évader, d'avoir des pensées intimes. 

Tous ces moments solitaires mais aussi d'intimité partagée participent véritablement à la construction de l'intimité de l'enfant.

 
Source : www.yakapa.be

 

Le 07 novembre 2020

< Revenir aux actualités