Le geste dans le trouble développemental de la coordination (T.D.C)

Quand le monde nous échappe, il reste le corps… mais quand le corps nous échappe aussi que reste-t-il alors… ?.
Ce dilemme auquel est confronté l’enfant qui présente un trouble développemental de la coordination guidera notre réflexion tout au long du stage.
Les psychomotriciens seront invités à questionner leur pratique et à dégager des pistes de réflexion, d’analyse, et de compréhension, ainsi que des positionnements face aux situations où le geste du sujet ne fait plus sens.
Alors que cette notion fondamentale pour le psychomotricien avait fini par lui échapper, en l’associant exclusivement à la praxie, nous proposons lors de cette formation de remettre le geste au centre de notre pratique psychomotrice, dans toute sa complexité, toute sa richesse mais aussi toutes ses entraves.
Le fonctionnement corporel est puissamment programmé ; parmi les systèmes nécessaires au bon fonctionnement du corps (nerveux, respiratoire, digestif, circulatoire, moteur et squelettique), certains se développent et se maintiennent pour permettre la vie du corps, d’autres ont aussi pour fonction spécifique de mettre en contact réciproque avec l’environnement. La sensorialité et le tonico-moteur, eux aussi programmés, doivent s’ouvrir à cette dialectique et s’approprier suffisamment pour permettre à chacun d’interagir de façon non plus automatique ou réflexe, mais d’une manière créatrice de liens.
Ainsi, il s’agira lors de ce stage de, bien sûr, comprendre par quels mécanismes le petit d’homme arrive à faire de ses gestes des outils de saisie et de compréhension du monde. De quelle manière l’instrumentation de ses gestes, arrive à s’inscrire en lui au point d’en « user » de manière automatisée. Mais aussi comment ces mêmes gestes construisent ou déconstruisent le corps de l’enfant ou de l’adolescent ? Comment ils lui permettent de rentrer en contact avec l’environnement ou au contraire le mettent à distance de cet environnement ? Comment ses gestes lui permettent de manifester une part de soi-même ou au contraire de les vivre à chaque fois comme des inquiétantes étrangetés ?
 

Parcours concourant au développement des compétences des psychomotriciens exerçant en institution ou en libéral

 
 

 

 

 Keith Haring

 

OBJECTIFS PROFESSIONNELS

Compétences visées :

 
  • Actualiser les connaissances sur les troubles de la coordination.
  • Dégager une spécificité psychomotrice dans la lecture de ces troubles.
  • Affiner ses connaissances sur les effets d’un geste maladroit dans le rapport du sujet à son corps, à l’objet, ou à l’autre.
  • Réinterroger les « mécanismes » d’apprentissage des gestes nouveaux.
  • Expérimenter des approches spécifiquement psychomotrices dans le travail avec les enfants TDC
  • Remettre le geste dans toutes ses composantes (praxiques et instrumentales mais aussi rythmiques, esthétiques, affectives, narcissiques et relationnelles)
  • Sensibiliser aux dangers d’une numérisation du corps et du mouvement chez l’enfant et l’adolescent

 

CONTENUS

Les thématiques abordées proposeront des données issues de plusieurs champs :

  • Apports théoriques sur les troubles développementaux de la coordination (T.D.C.) : évolutions, controverses, sémiologie psychomotrice.
  • Une place importante sera faite à la mise en jeu corporelle autour de médiations qui favorisent le travail sur les troubles de la coordination. Le geste dans son rapport :
    • aux appuis : quelles stabilités pour quel geste déployé ?
    • à la perception : stimulations/inhibitions sensorielles.
    • à l’objet : maîtrise, force, agressivité, crainte… De l’importance des jeux de balles et ballons, des jeux de maîtrise de l’objet avec un instrument.
    • à l’image du corps : le geste qui nous aide à faire corps, ou au contraire attaque notre sentiment d’habiter notre corps.
    • au regard : jeux d’imitations, jeux face au miroir…
    • à l’espace : des espaces organisateurs ou désorganisateurs du geste.
  • Etudes de cas cliniques partagées en groupe.
Références théoriques : J-C Ameisen, A. Berthoz, A. Bullinger, B. Golse, F. Joly, S. Korff-Sausse, M. Mazeau, L. Vaivre-Douret, D.W. Winnicott...

 

METHODOLOGIE et OUTILS PEDAGOGIQUES

  • Formation présentielle en groupe.
  • Validation des attentes des stagiaires.
  • Apports théoriques et mises en lien théorico-cliniques.
  • Apport d'outils d'évaluation clinique
  • Echanges interactifs entre les participants et le formateur.
  • Evaluation des acquis tout au long de la formation.
  • Travail sur la pratique professionnelle à partir d'analyse de cas cliniques, présentés par l'intervenant, mais aussi par les participants.
  • Remise de documents sous forme digitale. 
 
Sanction de la formation :
  • Un tour de table est effectué à la fin de la formation avec les participants.
  • Un questionnaire d'évaluation du stage est rédigé en fin de stage par chaque participant.
  • Une attestation de présence – certificat de réalisation ainsi qu’une attestation de fin de formation sera transmise à chaque stagiaire.
Suivi de la formation : un questionnaire post-formation sera communiqué aux stagiaires dans les semaines qui suivent la formation.
 
Moyens pédagogiques et matériel mis à disposition : salle de formation équipée de tables, chaises, tableau et vidéoprojecteur  
 
 

Pour aller plus loin dans l'analyse de situations cliniques, nous vous proposons des stages en lien avec le suivi du développement psychomoteur de l'enfant :

   

Public

Psychomotriciens D.E. 10 participants maximum

 

Durée :  3 jours en 1 session (21 heures)

 

Dates

  • Du jeudi 21 au samedi 23 avril 2022

 

Formateur

Roland OBEJI, psychomotricien D.E.

 

Lieu : PARIS (75)

 

Documents contractuels

Toutes les actions de formation dispensées par S’Pass Formation font l’objet d’une convention de formation. Ces documents accompagnés du règlement intérieur, de l’attestation d’informations préalables à l’inscription, de la fiche descriptive d’action de formation, complètent le devis détaillé.

 

Engagement qualité de l’organisme prestataire d'actions de développement des compétences

L’organisme satisfait aux exigences du Décret du 30 juin 2015 relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle.

 

Coût de la formation-action

850 euros T.T.C. les 3 jours

 

      

 

Mis à jour le 29/07/2021