Ecrans et hyperactivité, entretien avec Patricia Baguet, pédopsychiatre

Des études ont montré que les écrans provoquaient une agitation psychique en particulier chez les jeunes enfants. En effet, ils n'ont pas encore l'équipement neurologique nécessaire pour résister au trop plein de stimulations générées. Et cela, peu importe le contenu. Il est donc vivement conseillé de ne pas mettre les enfants de moins de 3 ans devant un écran. Par la suite, leut utilisation sera progressive, toujours accompagnée et adaptée à l'âge de l'enfant.

Sans diaboliser les écrans, qui font désormais partie du quotiien, continuer de privilégier pour l'enfant les jeux, les livres et les histoires racontées... qui invitent à la relation avec un autre, avec qui il peut échanger, parler, partager...

 

 


 

 

Le 04 février 2019

< Revenir aux actualités